Faire une classe préparatoire scientifique : les avantages et les modalités d’inscription en cpge

Nombreux sont les bacheliers qui souhaitent intégrer les grandes écoles après leur cursus secondaire, l’assurance de mener par la suite une riche carrière professionnelle. Mais la réussite est loin d’être donnée à tous. Les concours d’entrée aux grandes écoles sont effectivement très sélectifs, et une fois reçu, l’étudiant devra gérer un rythme qui fait appel à beaucoup de méthodologie et de rigueur. Pour mieux s’y préparer, il est recommandé de suivre les classes préparatoires, la prépa scientifique pour ceux qui souhaitent intégrer les écoles d’ingénieurs. Au moyen de ces formations post-bac, l’étudiant va améliorer sa culture générale et sa méthode de travail. Découvrez comment y accéder.

Qu’est-ce qu’une prépa scientifique ?

Réservées aux bacheliers scientifiques, les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) scientifiques sont des formations accessibles après le Bac et qui permettent aux étudiants de préparer les concours d’entrée des écoles d’ingénieurs ou des ENS. La formation dure deux ans et propose un programme de cours sous contrat avec l’État ou non, en fonction de l’établissement choisi. Le programme est en général axé sur des disciplines scientifiques telles que les mathématiques, les sciences de l’ingénieur, la physique et la chimie, renforcées par des matières littéraires comme les lettres ou une langue vivante.

Quelle filière choisir en prépa scientifique ?

À son entrée en prépa, l’étudiant peut choisir entre différentes spécialités qui l’orienteront vers des concours différents, destinés à des profils variés.

La prépa BCPST – Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre

Cette CPGE s’ouvre aux bacheliers S, toutes spécialités confondues. Elle demande toutefois un très bon niveau dans les matières scientifiques ainsi qu’une grande capacité rédactionnelle. Le programme donne en effet l’avantage aux mathématiques, à la physique, aux sciences de la vie et de la terre ainsi qu’à la chimie, associant cours théoriques, travaux pratiques et dirigés. Les étudiants vont également se former plus largement avec des cours de géographie, d’informatique, de langue vivante et de français.

Cette formation est disponible dans 56 lycées et permet de préparer trois types de concours :

  • Le concours Agro-Véto voie A, qui permet d’accéder à une trentaine d’écoles d’ingénieurs (filière agroalimentaire, agronomie, chimie, etc.), aux écoles nationales vétérinaires (ENV) ainsi qu’à l’École Polytechnique
  • La Banque inter-ENS en filière BPCST
  • Le concours G2e, qui permet d’intégrer une vingtaine d’écoles en géosciences

La prépa MPSI – Mathématiques, Physique et Sciences de l’Ingénieur

Cette prépa est ouverte aux bacheliers S, toutes les spécialités comprises, mais particulièrement à ceux qui ont suivi une spécialité en mathématiques en Terminale. La formation dure un an. L’étudiant doit ensuite choisir son parcours pour la deuxième année de prépa, en MP (Mathématiques et Physiques) ou en PSI (Chimie et Sciences de l’ingénieur). L’option choisie pendant le 1er semestre de la première année sera toutefois déterminante : ceux qui se sont orientés vers une option sciences industrielles de l’ingénieur pourront se diriger en MP ou en PSI, alors que ceux qui ont suivi une option informatique iront en MP. Ceux qui n’ont choisi aucune option iront, pour leur part, dans le parcours MP.

Il existe également une prépa étoilée pour la deuxième année en MP (MP) ou en PSI (PSI). Ces classes proposent des programmes plus intenses, pour les étudiants qui souhaitent intégrer les écoles d’ingénieurs les plus prestigieuses.

Pour l’année MPSI, le programme de formation contient des cours de mathématiques et de physique, les deux matières principales, auxquelles s’ajoutent des cours de chimie, de sciences industrielles de l’ingénieur, d’informatique, de langue vivante et de français. À l’issue de la deuxième année en MP/MP*, l’étudiant peut se présenter aux concours Mines-Ponts, Polytechnique, Travaux Publics et bien d’autres. Au total, il peut intégrer 150 écoles d’ingénieurs.

La prépa PCSI – Physique, Chimie et Sciences de l’ingénieur

Cette prépa s’adresse aux bacheliers scientifiques, toutes spécialités comprises. Elle se déroule en un an et permet aux étudiants de choisir ensuite entre une prépa PC (Physique et Chimie) et une prépa PSI (Physique et Sciences de l’ingénieur). Il existe également des prépas étoilées pour chacun de ces deux parcours, destinées aux étudiants qui visent les écoles prestigieuses.

Après ces classes préparatoires, l’étudiant peut se présenter à différents concours qui permettent d’accéder à 170 écoles d’ingénieurs, dont le concours Centrale-Supélec, le concours e3a ou le concours Polytechnique.

La Prépa PTSI – Physique, Technologie et Sciences de l’ingénieur

Cette CPGE propose une formation axée sur les sciences industrielles. En plus des matières scientifiques et littéraires enseignées dans toutes les prépas scientifiques (mathématiques, physique, français, etc.), la formation se distingue par un volume horaire plus élevé accordé aux sciences de l’ingénieur. Elle se déroule en une année et se poursuit dans une prépa PT (Physique et technologie) ou en PSI (Physiques et sciences de l’ingénieur) pour la deuxième année. Pour les étudiants qui souhaitent passer en PSI, il faudra opter pour le module de mathématiques après le parcours commun du 1er semestre.

Après une deuxième année en prépa PT, l’étudiant peut se présenter aux concours d’entrée des écoles d’ingénieurs ou à ceux des ENS de Rennes et de Paris-Sarclay. Il est également possible de passer le concours Epita-Ipsa-Esme.

La prépa PSI : Physiques et Sciences de l’ingénieur

Il s’agit d’un parcours en 2e année qui s’ouvre aux étudiants ayant suivi une première année de prépa en MPSI (option sciences de l’ingénieur), en PCSI (option physique et sciences de l’ingénieur) et en PTSI (modules mathématiques). Le programme poursuit celui de la première année avec les mêmes disciplines scientifiques et littéraires. Les concours Epita-Ipsa-Esme, Mines-Ponts, Polytechniques et Travaux Publics font partie des concours qui s’ouvrent aux étudiants issus de cette CPGE.

La prépa TB – Technologie et Biologie

Cette prépa scientifique est destinée aux titulaires d’un Bac technologique STL ou STAV. Elle dure deux ans et propose un programme axé sur les disciplines scientifiques de base que sont les mathématiques, la physique, la chimie et les SVT. À celles-ci s’ajoutent des matières littéraires. Des mises à niveau sont également intégrées dans le programme étant donné que les étudiants ont des acquis différents de par leur cursus.

La prépa TB est disponible dans 8 lycées. Après cette CPGE, l’étudiant peut se présenter au concours A TB (pour accéder à une école d’ingénieurs en agronomie, agroalimentaire ou environnement), au concours A TB ENV (pour poursuivre dans une école de vétérinaires) ou au concours Polytech A TB (pour intégrer une école en génie biologique).

La prépa TPC – Technologie, Physique et Chimie

Cette CPGE s’adresse aux titulaires d’un Bac technologique STL, spécialité sciences physiques et chimiques en labo (SPCL) ainsi qu’aux étudiants qui ont fait un parcours en spécialité biotechnologie. Les mathématiques, la physique et la chimie constituent les matières principales. La formation est proposée par 4 lycées et dure deux ans. Après ces deux années de formation, l’étudiant pourra accéder aux concours communs INP pour la filière TPC. Ces concours permettent d’intégrer une dizaine d’écoles proposant des spécialisations en chimie et en génie chimique.

La prépa TSI – Technologie et Sciences industrielles

Cette prépa est ouverte aux étudiants titulaires d’un Bac STI2D, toutes spécialités confondues, ou d’un Bac STL, spécialité SPCL. Les disciplines scientifiques étant les matières de base, elle demande un très bon niveau en mathématiques, en physique ainsi qu’en enseignements technologiques transversaux pour les titulaires d’un Bac STI2D. Après deux années de classes préparatoires, l’étudiant pourra participer à différents concours communs qui permettent d’intégrer plus de 80 écoles d’ingénieurs : le concours Epita-Ipsa-Esme, le concours Travaux Publics, les concours communs INP ou le concours Centrale-Supélec.

Pourquoi suivre une prépa scientifique ?

Dès qu’il est question de classes préparatoires, le rythme intensif et le niveau d’exigence élevé qu’elles proposent viennent directement à l’esprit. Alors, pourquoi ne pas simplement suivre des cours particuliers ?

Il faut dire que les CPGE, avec leur rythme et leur méthode de travail, favorisent l’acquisition de culture et de savoir-faire. Ces formations restent ainsi un choix judicieux pour préparer un concours et l’entrée dans les grandes écoles. Et ce, pour plusieurs raisons.

Améliorer ses acquis avant le concours

Après le Bac, les bacheliers scientifiques ont plusieurs opportunités qui s’offrent à eux, que ce soit dans les écoles d’ingénieurs, auprès des écoles vétérinaires ou agronomiques ou dans des ENS. Mais encore faut-il réussir le concours d’entrée, qui pour certains n’est accessible que par voie de classe préparatoire.

Suivre une CPGE permet ainsi de se mettre à niveau et de maximiser ses chances de réussite au concours. L’étudiant peut renforcer les bases acquises au lycée, tant pour les disciplines scientifiques que pour les matières littéraires. D’ailleurs, la formation ne se limite pas à l’acquisition de savoirs, mais accompagne également le développement de qualités comme le sens du travail ou la culture de l’effort, utiles pour la préparation du concours, pour l’entrée dans les grandes écoles et pour la vie professionnelle.

Trouver facilement les études adaptées à son profil

Les deux années de prépa permettent aux étudiants de mieux comprendre les attentes au niveau de chaque spécialisation et les aboutissements de chaque cursus. Ils en sauront davantage sur le travail à fournir, le niveau nécessaire demandé pour les matières, les acquis et les débouchés possibles pour chacune des spécialisations existantes. Avec une meilleure connaissance du parcours, l’étudiant pourra par la suite prendre une décision plus appropriée, en tenant compte de son potentiel et de ses objectifs professionnels.

Profiter de conditions de travail favorables à la productivité

Avec les CPGE scientifiques, l’étudiant bénéficie d’un accompagnement personnalisé qui favorise son développement et facilite l’acquisition de savoir : les classes comprennent des effectifs limités et l’enseignant reste à son écoute. Il pourra ainsi profiter d’un meilleur encadrement, qui lui permet d’être plus concentré et plus efficace.

Bénéficier d’une équivalence universitaire

Les prépas scientifiques se distinguent par une charge de travail intense, qui demande aux étudiants d’être méthodiques et d’avoir une forte résistance au stress et à la pression. Certains peuvent d’abandonner ou de changer de cursus. Il est alors possible d’obtenir une attestation descriptive et poursuivre en 2e ou en 3e année de Licence à l’université. Les étudiants qui échouent au concours ou qui ne trouvent finalement pas de cursus adapté peuvent également opter pour cette orientation universitaire.

Comment s’inscrire à une CPGE scientifique ?

Pour s’inscrire à une prépa scientifique, l’étudiant doit aller sur la plateforme en ligne de Parcoursup où il pourra constituer son dossier. Mais dans un premier temps, il faut déjà choisir les établissements où postuler. Pour ce faire, l’étudiant peut se baser sur des paramètres comme le lieu, le statut de l’établissement (public ou privé) ou la présence d’un internat. Il faut également tenir compte de la spécialité choisie, car elles sont différentes selon les établissements. Tous ces paramètres seront ensuite à confronter avec son profil et ses objectifs personnels.

Après le choix des établissements, il faut passer aux vœux. Un étudiant a droit à 10 vœux et 20 sous-vœux. À titre d’exemple, il peut choisir 2 établissements en MPSI, 3 en PTSI et 2 en PCSI. Cela constitue 7 vœux. Le choix pour un internat va toutefois doubler le vœu pour une seule et même candidature. Ainsi, en choisissant une prépa en MPSI avec internat, il utilisera deux de ses vœux.

Il suffit enfin de compléter le dossier avec les pièces demandées et de valider les vœux. Les dossiers seront évalués en fonction des notes, des appréciations et du niveau général de l’étudiant. Celui-ci reçoit ensuite la réponse par email. Trois types de réponses sont alors possibles : « oui » s’il a pu avoir une place dans l’établissement, « non » si la candidature a été refusée, et « en attente » pour ceux qui sont mis sur liste d’attente. Pour les réponses positives reçues, il restera à faire un choix.

Que faire après une classe préparatoire scientifique ?

Après sa prépa, l’étudiant peut se présenter aux concours communs ou spécifiques proposés par les écoles d’ingénieurs, qu’il doit choisir en fonction de la spécialité choisie en CPGE. S’il est admis au concours, il peut suivre un cursus de 5 ans en grande école en vue d’obtenir un Master. Il peut également poursuivre une carrière dans l’enseignement et la recherche. Dans ce cas, il pourra intégrer les ENS de Lyon, Paris ou Cachan. Enfin, pour ceux qui ont choisi la réorientation, il est possible de choisir une école de commerce par exemple.

Les étudiants issus d’une prépa scientifique ont un large choix quant au parcours post-bac et post-prépa. De plus, du fait de leur parcours intense et méthodique en prépa, ils peuvent facilement s’adapter aux attentes des universités et des écoles supérieures. Ils sont très appréciés des établissements scolaires et du milieu professionnel en raison de leur efficacité et de leur agilité.

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s