Être étudiant à l’ENS : un parcours réservé aux classes préparatoires ?

Vous envisagez d’exercer un métier dans la fonction publique, au sein de la haute administration, faire de la recherche ou devenir dirigeant d’entreprise ? C’est un avenir qui se prépare au sein d’une école de prestige telle que l’École Normale Supérieure. L’ENS admet par voie de concours sélectifs différents profils d’étudiants, destinés à suivre une formation de 4 années en Sciences ou en Lettres selon la spécialisation choisie : arts, éducation physique et sportive, sciences humaines et sociales, lettres et langues, ainsi que les sciences et les technologies. Quelles sont les modalités d’accès à l’ENS, et quelles sont les possibilités ainsi que les perspectives qu’elle offre à ses étudiants ? Détails.

Pourquoi choisir l’ENS pour poursuivre ses études ?

Poursuivre ses études dans une ENS se prépare des années à l’avance. Toutefois, si vous en êtes encore au stade où vous vous demandez ce que vous voulez faire « plus tard », découvrez toutes les bonnes raisons d’intégrer l’ENS !

L’ENS offre des opportunités internationales

Les grandes écoles forment leurs normaliens à devenir des étudiants de haut niveau, aptes à exercer leur spécialité aussi bien en France qu’à l’international. Pour ce faire, elles prévoient des formations dans différentes langues étrangères et encouragent le perfectionnement de celles que vous connaissez déjà. Elles vous forment dès le début à des systèmes universitaires internationaux, et organisent chaque année des séjours de recherche et fournissent des postes partout dans le monde.

La présence d’élèves étrangers est une autre preuve de l’ouverture de l’école à des échanges en langue étrangère.

L’ENS accorde de l’autonomie à ses normaliens

En intégrant une ENS, vous aurez la possibilité d’élaborer vous-même votre parcours individuel d’études et ainsi, forger vous-même votre avenir.

Pour établir votre programme d’études annuel, vous bénéficierez des conseils et de l’assistance d’un tuteur ou « caïman », un chercheur ou un enseignant-chercheur. L’ENS peut même vous permettre d’interrompre votre cursus actuel pour que vous puissiez suivre une formation dans une université étrangère ou étudier une nouvelle discipline.

La formation est orientée sur la recherche

Se former dans une ENS vous permet de bénéficier d’une culture de la recherche. En effet, toutes les formations visent à faire de vous un chercheur. À cette fin, les cours sont dispensés par des enseignants chercheurs dont vous pourrez découvrir les travaux et même y participer activement.

De plus, des chercheurs et professeurs reconnus à l’international seront régulièrement invités pour vous initier aux recherches dans leurs disciplines afin que vous puissiez être formé à la source.

Comment accéder aux concours d’admission de l’ENS ?

L’accès à l’ENS est conditionné à la réussite d’un concours d’entrée. Celui-ci ne sera pas le même en fonction de l’établissement, et notamment en fonction de la filière que vous souhaitez intégrer. En gros, vous pourrez intégrer ces écoles par les 3 voies suivantes :

Par voie de concours normalien étudiant

Vous avez la possibilité d’intégrer une ENS par voie de concours normalien organisé par l’école au sein de ses départements. Toutes les nationalités sont éligibles à ce concours, la principale condition étant que vous justifiiez du niveau L2 ou L3. En pratique, les étudiants peuvent concourir dans les filières scientifiques dès le niveau Bac+2, tandis que les filières littéraires elles, n’intègrent que ceux du niveau Bac+3, que vous soyez issu d’une Université ou d’une classe prépa aux grandes écoles.

Pour valider votre candidature, les départements de l’ENS se baseront principalement sur votre motivation à vous former à la recherche scientifique et d’autre part sur votre parcours académique. Votre dossier scolaire doit donc refléter vos compétences et vos aptitudes à poursuivre des études dans une grande école.

Être admis à ce concours vous permettra d’approfondir la filière dans laquelle vous vous êtes d’ores et déjà spécialisé et également de découvrir d’autres disciplines intéressantes. En tant que normalien étudiant, vous devrez suivre un cursus universitaire de 3 ans. Notez que si vous êtes étudiant en Médecine, vous avez la possibilité de concourir pour les filières médecine/sciences ou médecine/humanité en poursuivant votre cursus. Vous percevrez alors une bourse durant votre scolarité.

Enfin, sachez que pour cette année 2019, le nombre de places ouvertes est de 139.

Par voie de concours sélection internationale

Si vous avez effectué vos études post-bac au sein d’une université étrangère et validé votre premier cycle, vous avez également la possibilité d’intégrer l’ENS. La sélection par cette voie est très rude puisque pour cette année 2019, par exemple, l’école n’admettra que 10 étudiants pour chaque discipline, soit 20 normaliens étudiants internationaux.

Le concours de sélection internationale est organisé en 2 temps : l’étude de votre dossier en premier lieu, puis, vous aurez à démontrer vos capacités lors d’épreuves orales et écrites à Paris. Si vous concourez en Sciences, vous n’aurez toutefois pas à effectuer d’épreuves orales.

En devenant normalien étudiant par cette voie, vous suivrez un cursus de 3 ans, et disposerez d’une chambre dans l’un des Campus de l’école. Du reste, vous percevrez également une bourse d’études de 1000 euros pendant la durée de votre scolarité qui sera finalisée par l’obtention d’un diplôme de l’ENS et d’un master dans votre spécialisation.

Par voie de classes préparatoires aux grandes écoles

Communément appelées CPGE, les classes préparatoires aux grandes écoles vous donnent accès à 7 concours répartis dans les disciplines des lettres et des sciences.

La filière littéraire vous permet d’accéder plus précisément à 2 concours, notamment le concours A/L auquel vous pouvez accéder dès le niveau Bac+2 en khâgne ou en première supérieure. Ce concours comporte une épreuve en langue ancienne orale et écrite.

Le concours B/L Sciences sociales s’adresse quant à lui aux étudiants de Bac+2 des classes prépa ou khâgne. Vous avez la possibilité d’y participer en tant que candidat libre avec le Bac ou un diplôme équivalent, ou en dispense de ce dernier.

En revanche, si vous avez opté pour le concours voie CPGE Sciences, vous aurez à choisir entre 5 concours qui sont : le PSI si vous avez suivi ce programme de préparation, BCPST option sciences de la vie ou sciences de la terre, PC option physique ou chimie, Info, et MPI option physique ou Informatique.

En optant pour la voie CPGE, vous serez fonctionnaire stagiaire et suivrez un cursus scolaire de 4 ans. Dans ce cadre, vous recevrez un traitement d’un montant de 1250 euros net tous les mois et vous engagerez à servir l’Etat pendant 10 ans. Les lauréats non ressortissants de l’UE quant à eux ne sont pas concernés par cet engagement et percevront une bourse de 1000 euros par mois.

Comment préparer le concours d’entrée à l’ENS ?

Les critères d’admission à l’ENS peuvent être qualifiés de très rigoureux, et nécessitent donc une préparation sérieuse de votre part si vous désirez en intégrer une. Voici quelques conseils qui vous permettront de briller aux épreuves des concours.

Travaillez en groupe

Pour être productif, il est nécessaire de se sacrifier un peu et de laisser de côté les distractions et les sorties entre amis. Toutefois, si vos amis sont en prépa comme vous, n’hésitez pas à vous réunir pour réviser ensemble. En plus de rompre la solitude qui peut entraîner du stress, cela vous permettra également de travailler dans un cadre convivial en échangeant vos fiches ou en traitant des sujets ensemble. Travailler en groupe optimise la motivation : de manière générale, vous devrez respecter un ratio de 75 % de révisions individuelles et 25 % de travail en groupe pour que cette méthode porte ses fruits.

Organisez-vous correctement

Établissez un planning de révisions dès votre inscription au concours, mais n’oubliez pas que vous devez également vous accorder du temps pour vous reposer, dormir et manger. Si vous ne respectez pas cet équilibre, vous vous exposerez au surmenage. Prenez exemple sur les sportifs de haut niveau qui doivent se mettre au vert à un moment donné de l’entraînement afin de pouvoir se donner à fond le Jour J.

Révisez toutes les matières

L’une des manières les plus efficaces pour bien réviser les matières est de suivre des cours particuliers dispensés par des professeurs expérimentés. Pour gagner du temps, vous pouvez même suivre un programme de cours en ligne. Cette solution vous donne accès à des informations classées en fonction des matières qui apparaissent aux épreuves, et sous différents formats. Le format vidéo vous permet par exemple d’assimiler les données de manière efficace et rapide.

S’entraîner avec les annales est également une bonne méthode, le traitement des sujets types étant incontournable si vous vous présentez à un concours pour intégrer l’ENS.

Vivre dans un campus de l’ENS

Si vous réussissez votre concours ENS, vous pourrez intégrer un campus à Paris ou proche de la banlieue et ainsi vivre au cœur d’une culture propre aux grandes écoles.

Les campus de Paris

Les différents campus de l’ENS sont équipés d’hébergements confortables permettant aux étudiants de bénéficier d’un environnement propice aux études et aux échanges entre normaliens.

Le campus d’Ulm se situe dans le Quartier latin sur la montagne Sainte-Geneviève, et compte dans ses environs plusieurs universités prestigieuses telles que la Sorbonne, l’école des Mines de Paris, l’école des Arts décoratifs, etc. Cet internat compte au moins 400 chambres permettant d’accueillir les étudiants nationaux et étrangers. Des bâtiments sont également prévus pour les départements des lettres et des sciences, une bibliothèque générale et une consacrée aux mathématiques, un théâtre, et des laboratoires.

Le second campus se situe dans le XIVe arrondissement de Paris, au 48 boulevard Jourdan. Son internat compte 100 chambres, et il dispose d’une bibliothèque, de salles de cours ainsi que d’un restaurant universitaire. Ce campus accueille l’école d’économie de Paris ainsi que les départements de sciences sociales de l’ENS et de Géographie.

Le troisième campus quant à lui, se trouve à Montrouge, en banlieue parisienne. Son internat est équipé de 70 chambres, tandis que ses infrastructures incluent le Centre interuniversitaire de préparations aux agrégations de physique et de chimie.

Les événements culturels et sportifs

Intégrer l’ENS est également une occasion de participer à différents événements sportifs et culturels entre normaliens.

L’un des événements phares est par exemple le Mega, un week-end d’intégration durant lequel les étudiants fraîchement arrivés pourront effectuer des activités sportives, des jeux, et même faire la fête toute la nuit. Le Mega se déroule dans une ville différente à chaque fois, c’est l’événement à ne pas manquer pour tout normalien qui se respecte.

Vous pourrez également assister ou participer aux interQ et InterENS dans le cadre desquels les étudiants des 5 ENS s’affronteront dans des compétitions sportives et culturelles : danse, théâtre, foot, rugby…

Que faire après l’ENS ?

Si votre choix de filière post-bac est l’ENS, les disciplines que vous maîtriserez vous ouvriront de nombreuses portes.

L’enseignement

La vocation première de l’ENS est avant tout de former les futurs professionnels dans l’enseignement supérieur et dans la recherche scientifique. Il est donc logique qu’il y ait un fort taux de normaliens qui se tournent vers l’enseignement au sein des grandes écoles ou à l’université. Vous pourrez également devenir enseignant dans les classes préparatoires ou dans le secondaire.

Occuper des postes importants dans les entreprises privées

Votre engagement décennal dans le public ne vous interdit pas de travailler dans le secteur privé si telle est votre ambition. D’ailleurs, sachez que les normaliens sont fortement sollicités dans le domaine de l’audit du conseil et de l’innovation. Vous pouvez donc travailler dans ces domaines soit au terme de votre engagement décennal avec l’Etat, soit plus tôt, après avoir remboursé la somme perçue pendant vos études. De manière générale, ce remboursement ne devrait pas être problématique puisque le salaire des normaliens est assez élevé.

Poursuivre jusqu’au Doctorat

Vous n’aurez pas l’obligation de réaliser votre thèse en doctorat après vos études à l’ENS, mais sachez que la plupart des étudiants poursuivent dans cette voie. 90 % des normaliens en mathématiques effectuent leur doctorat contre 50 % pour ceux spécialisés dans le droit.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s